Fabien GASPERI

Fabien GASPERI

Esquif

Esquif

 

la lueur vespérale, orgie constellée d’or,

le crépuscule distille les dernières ondes,

enténébrées qui perdurent et arborent,

l’ exorde gracile ou le soleil gronde

 

le borée, tout d’une haleine, luxurieux,

éructe des hurlements, stigmates pieux

ventilent le voile aurorale de l’esquif « orée »

les affres du large solitudes effrénée.

 

Les entrailles de la terre surgissent à angle droit

Impétuosité des flots maléfiques,

Ou les cieux marmoréens se crispent d’effroi.

 

Empirée empreint par l’empreinte emportée

Immaculée, infertilité exhaussée

Des eaux pures éperdues par la poupe antique.



18/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres