Fabien GASPERI

Fabien GASPERI

Ivresses Abyssales

Ivresse abyssale

 

Les nocturnes torrides, fraiches profondeurs,

Tiédissent Mariannes Fosse, Pacifique,

L’amant des abysses, Maîtresse des bises,

Tiédissent Mariannes fosse, pacific

L’amant des bises, Maîtresse des bises

Les nocturnes torrides ; fraîches profondeurs.

 

Le parfum de l’ambre aux senteurs tropicales,

Le refrain des sirènes, déesses ombilicales

Divaguent à l’heure où les ondes banales,

S’étirent de bas en haut ; vers les cimes aurorales.

 

Les trombes, où la lumière est noircie,

Ont rejailli des sables rouges ; entonoir

Colombin, où le soir se consume d’amertume,

Où rutilent les spasmes marins sous la brume.

 

Des capes de couleur, ou de longues Kyrielles

Courent sur les camps  où inondent les killims,

Où le sable est mouvant, ou le kriss épelle,

L’ardeur des gouffres attelés au abîmes.



18/03/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres