Fabien GASPERI

Fabien GASPERI

Helvétiquement Vôtre

Helvétiquement votre

 

Alacrité ; fautée ; trois dimensions

Accent prodigue, hallucinations,

Petites blonde-or ; aurore gracile

Poursuite, vicissitudes si fragiles.

 

Chaux de fonds en comble ; sirène, déesse,

Chaleur torride ; ondes malicieuses

Lueur ambrée, voilée est disgracieuse 

Luit sous l’apothéose des prouesses

 

Qui enfantent la passion-plasir, luxure

Qui distille, et laisse place au bienséant

Près de l’apre sueur, comme une piqure,

 

Par pourvoir nectaire qui endigue

L’insignifiant

D’un silence : lointain libre vent d’Apsaras

D’un oracle qui émane saintes auras.

 



18/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres